Discours de Roberto d'Orazio et de Zohra Othman à la manif anti-guerre de Bruxelles: pour la Paix et contre la guerre anglo-américaine, à condition que... Mais pourquoi donc l' IRAK est-il le seul pays du monde à devoir désarmer??? Question sans réponse... A moins que ce ne soit parce que Saddam HUSSEIN reste un gêneur pour les intérêts pétroliers américano-otano-occidentaux???

Roland Marounek

Les propos de Roberto D'Orazio, reproduits en résumé ci-dessous, ont provoqué un incident révélateur: Lorsqu'il a affirmé que les inspections elles-mêmes sont criminelles, l'un des responsables de la 'plate-forme anti-guerre' a tenté de l'interrompre, s'emparant du micro et disant en substance que les propos de Roberto étaient inacceptables dans cette manifestation "pour la paix". Un peu avant, un organisateur de la même plate-forme (Pierre Galand), était rentré en colère lorsque des jeunes s'étaient mis à brûler un drapeau US, 'de tels comportements sont inacceptables dans ce rassemblement pacifique' a t'il crié. L'alternative des Chirac et Schroeder aux bombardements massifs et à l'occupation militaire US, c'est la soumission et la recolonisation 'douce' de l'Irak, où les intérêts européens seraient préservés. C'est la position prise clairement par une partie du mouvement anti-guerre, qui parle de la tyrannie sanglante de Saddam et de la nécessité de son désarmement et de «la démocratie».

Roberto D'Orazio: «Pour nous, il est facile de parler de paix pour les autres. Trop facile même. C'est pour cela que je m'oppose à des personnes qui veulent discriminer un peuple entier. Ils disent à ces gens qui connaissent la guerre au quotidien depuis plus de dix ans qu'ils doivent désarmer entièrement. C'est criminel. D'autant plus parce que les USA - qui sont le pays le plus armé du monde - entasse actuellement leurs forces armées dans les pays environnants.

On ne peut pas être pour la paix sans être contre la guerre. On ne peut pas défendre la paix par le désarmement total d'un pays comme l'Irak quand au même moment, chez nous, on tolère le transport d'armes américaines sur notre propre territoire. Je suis profondément pour la paix et contre toute guerre, sous quelque prétexte et forme que ce soit. Y compris l'embargo. C'est une arme tout aussi redoutable que les autres, sinon plus, tuant des centaines de milliers de personnes depuis qu'il a été installé.

Exiger le désarmement total d'un peuple, c'est une tromperie colossale. C'est détourner les yeux de la présence militaire des USA dans le monde entier. C'est une menace réelle qui pèse déjà lourdement en Asie, en Afrique, au Moyen-Orient, où ils disposent de bases et de troupes militaires armées jusqu'aux dents. Quand on regarde un peu plus près l'histoire, on voit que cette situation est tout sauf le prélude à une paix générale.»

Zohra Othman, une des responsables de la Coordination Stop USA: Chers amis, aujourd'hui est un jour historique. Partout, dans le monde, les peuples se sont unis afin de condamner avec la plus extrême rigueur l'impérialisme agressif des États-Unis. Aujourd'hui, des manifestations ont lieu dans plus de 600 villes. Nous voulons ainsi montrer clairement que ce n'est pas l'Irak, qui menace la paix mondiale, mais bien les États-Unis. Nous voulons expliquer clairement qu'il faut persévérer tant que l'embargo ne sera pas levé, cet embargo qui, à ce jour, a déjà fait plus d'un million de morts.

Il n'y aura de paix que lorsque la souveraineté de l'Irak sera respectée. Notre gouvernement dit qu'il veut la paix. C'est pourquoi je dis aux représentants de notre gouvernement, présents ici aujourd'hui: «Rentrez chez vous, faites votre ménage et renvoyez les troupes américaines du port d'Anvers.»

Retransmis par: Roger ROMAIN

Fermez la page pour retourner.1