Éditorial

L'Humanité Est en Grand Danger!

Dr. Adélard Paquin

Tel était le titre de l'Éditorial de l'Édition anglaise de Northstar Compass, écrit par son éditeur Michael Lucas, président de l'exécutif du Conseil International pour l'AMITIÉ ET LA SOLIDARITÉ AVEC LE PEUPLE SOVIÉTIQUE.

Comme l'Édition anglaise, ce numéro de l'Édition française contient des articles et analyses sur la crise irakienne qui représente un réel danger pour toute l'humanité, comme prélude probable à une guerre mondiale.

L'IMPÉRIALISME AMÉRICAIN EST À BOUT DE SOUFFLE et est prêt à sacrifier une grande partie de l'humanité pour surmonter sa crise en s'accaparant des pays, en particulier l'Irak, où sont situées justement les sources énergétiques comme le pétrole, indispensables à son économie. < La guerre n'est pas seulement un instrument de la politique américaine, c'est devenu tout simplement sa politique.. L'administration Bush a employé la menace du terrorisme et la perspective de guerre, pour faire dévier l'attention publique de l'approfondissement de la crise économique du capitalisme américain. La trajectoire de l'impérialisme américain mène inexorablement à la guerre non seulement dans le Moyen-Orient mais à en fin de compte à l'échelle mondiale. Il faut comprendre que toutes ses richesses sont aussi indispensables à tous les autres pays impérialistes et à leurs monopoles.

C'est pourquoi la crise irakienne reflète l'opposition croissante d'une partie de la bourgeoisie européenne à une répartition du monde qui refléterait seulement les intérêts US.

La présente crise montre que derrière la façade d'unité, il y a de profondes fractures ente l'UE, l'Europe et l'Amérique.

Tous ces impérialistes s'entendent parfaitement sur la nécessité de désarmer Saddam Hussein et de le faire disparaître, mais ils ne veulent pas d'une guerre qui garantirait seulement les intérêts US au détriment des autres intérêts impérialistes. Les EU font tout pour éliminer les autres monopoles et puissances impérialistes.

Comme l'a si bien exprimé Lénine dans son <Impérialisme stade suprême du capitalisme> Si les capitalistes se partagent le monde, c'est parce que le degré de concentration déjà atteint les oblige dans cette voie afin de réaliser des bénéfices; et il le partage proportionnellement aux capitaux, selon les forces de chacun car ces forces changent avec le développement politique et économique car il ne saurait y avoir d'autre mode de partage en régime de production marchande. et de capitalisme. Au partage du monde entier, la violence et la guerre sont la règle dans la politique extérieure de l'impérialisme. ¨le capitalisme pacifique a été remplacé par l'impérialisme non pacifique, belliqueux et catastrophique. La grave crise qui sévit dans le monde est lié à l'aggravation de la lutte pour le partage des richesses du monde et spécialement de son pétrole. Aussi longtemps que l'impérialisme domine la plus grande partie du monde, des guerres de type colonial, des guerres entre puissances impérialistes et des guerres mondiales sont inévitables. (Ludo Martens)

Contre cette guerre le mouvement pour la paix est de plus en plus imposant et devient aussi de plus en plus anti impérialiste comme le confirme la réalité d'aujourd'hui, mais, vu sa nature en gros anti-américain, sera-t-il suffisant pour empêcher les contradictions de l'impérialisme à l'échelle mondiale de se manifester et empêcher une guerre contre l'Irak? La guerre contre l'Irak confirme bien l'inconsistance des conceptions des révisionnistes. des anti socialistes et la pertinence des analyses de Lénine.

De plus en plus de régions deviennent le siège de contradictions inter impérialistes, responsables déjà de millions de morts.

Il faut se poser la question suivante l'impérialisme français par exemple pourrait-il vraiment vouloir la paix et se soumettre à la volonté des peuples.

<Le pacifisme social-démocrate défend au fond l'ordre impérialiste. Il répand dans les masses travailleuses l'illusion d'une paix durable sans passer par la révolution socialiste> (Ludo Martens)

L'opposition à la guerre contre l'Irak s'accentue. Les marches massives de protestation qui se sont tenues dans les villes de nombreux pays sont une preuve flagrante que les peuples opprimés, les exploités, les pauvres et la grande majorité des citoyens du monde en ont assez de toutes ces guerres, mais ce qu'il faut c'est bien qu'ils connaissent les vrais causes des guerres, d'analyser et de mettre en lumière les profondes contradictions impérialistes et qu'il est absurde de vouloir réformer les traits essentiels de l'impérialisme.

Plus la crise s'approfondit plus les luttes entre impérialistes s'accentuent et plus aussi s'accentue le mouvement antimilitariste mondial.

Le mouvement anti-guerre s'est développé à ce point surtout aux États-Unis que le régime Bush déclenche une nouvelle chasse aux sorcières et que plusieurs tentatives de division du mouvement émanent un peu partout dans le monde. Ces attaques ne font que refléter la vitalité et la force du mouvement. Espérons qu'elles seront une occasion pour tous les activistes et sympathisants du mouvement d'élever leur niveau de conscience et leur unité.

Travailleurs du Monde et Peuples Opprimés – Unissez-Vous

Fermez la page pour retourner.1