Nouvelles d'U.R.S.S.

Article publié dans le journal ukrainien
«Rabotché-krestyanskaya pravda»
No. 9 (54), 2001

Dans les Entreprises de Kiev

Fin juillet de cette année (2001; – N.d.T.), j'ai dû visiter de nombreuses entreprises de Kiev pour m'entretenir un peu avec les ouvriers.

À l'usine «Arsenal», les ouvriers se plaignent de leur salaire de misère de 118 ghrîvnyas. Avec un tel salaire, la famille ne peut payer ni les services communaux, ni le loyer. Et avec quoi nourrir sa famille? La mère et la fille travaillent à l'«Arsenal» et perçoivent chacune 118 ghr. La fille a un jeune enfant. Le grand-père est obligé de travailler comme concierge pour un salaire et demi et touche 200 ghr. Voilà avec quels revenus, très inférieurs au minimum vital qui est de 311 ghr. par mois et par personne, cette famille doit subsister. A l'époque soviétique, l'«Arsenal» employait 30000 ouvriers et actuellement, 3000.

À l'usine «Bolchevik», ils ont commencé à payer les salaires en temps utile aux ouvriers, mais il est impossible d'en nourrir sa famille et l'on est obligé de vivoter, La direction de l'usine voudrait enlever l'enseigne portant le nom de l'usine, «Bolchevik», mais les ouvriers s'y opposent résolument.

À l'entreprise «Lénkouznitsa», les ouvriers perçoivent, comme toujours, un très faible salaire et ce avec retard. Dans cette entreprise, tout est volé et exporté. Ils vont bientôt fermer l'entreprise et les ouvriers seront jetés à la rue pour y mendier.

Au Combinat de soierie de Darnitsa (arrondissement de Kiev; – N.d.T.), les salaires ne sont toujours pas payés jusqu'à présent aux ouvriers, Les conditions de travail y sont insupportables, les ouvriers sont traités avec grossièreté et ne sont même pas considérés comme des êtres humains. Comme à «Lénkouznitsa». au Combinat de soierie de Darnitsa tout est volé et exporté à l'étranger.

Aux Ateliers de répartition des wagons de Darnitsa, les ouvriers ont commencé à percevoir leurs salaires en temps utile; toutefois, leurs niveaux ne correspondent pas au travail pénible qu'ils accomplissent.

De notre correspondant Kiev.


«Nouvelles d'U.R.S.S.»
No. 29, janvier 2002

La Jeunesse Soviétique en Lutte

Les jeunes de Saratov et de Krasnoyarsk parlent de la jeune garde des bolcheviks de toute l'Union Soviétique et de leurs luttes

(Articles publiés dans les journaux russes «Révolyoutsiya». No. 6 - 78 2001, et «Serp i molot», no. 11 (104), novembre 2001)

La J.G.B.t.U.S.

La Jeune Garde des Bolcheviks de toute l'Union Soviétique (J.G.B.t.U.S.) est l'organisation révolutionnaire de la jeunesse créée en juin 1992. Présentement, les organisations de la J.G.B.t.U.S. ont leurs activités dans la majorité des républiques de l'ancienne U.R.S.S.: en Russie, dans les républiques de la Baltique, en Ukraine, en Biélorussie, en Transcaucasie, en Moldavie, en Asie centrale.

Dans son travail de tous les jours, la J.G.B.t.U.S. se guide sur le Programme du Parti communiste des bolcheviks de toute l'Union soviétique.

Nous luttons pour;

La J.G.B.t.U.S., c'est l'U.C.L.J.t.U.S. d'Aujourd'hui


Vendredi, le 11 janvier 2002

Des Enfants Russes Raniment le Mouvement de Jeunesse De Staline

Des enfants russes ont marché au pas par la Place Rouge samedi comme la partie d'une reprise du mouvement de jeunesse de Staline.

Il fait partie du but du leader communiste Gennady Zyuganov de reconstituer (rétablir) des valeurs traditionnelles aux enfants, comme des luttes de Russie avec la nouvelle idéologie, le capitalisme.

Le mouvement a presque disparu quand le communisme s'est effondré et récemment d'autres groupes de jeune homme ont apparu pour prendre sa place.

Mais samedi, après la visite du tombeau de Lénine, les enfants ont juré un serment d'allégeance en Russie devant le Général Gennady.

La fièvre capitaliste peut saisir la Russie, mais dans la Place Rouge c'est en arrière aux vieux jours de nouveau.

Dans un mouvement de recul aux temps Soviétiques, plus de 100 enfants a marché au pas par la place portant les écharpes rouges caractéristiques du Mouvement de jeunesse de Pionnier de Staline.

Le Jeune Mouvement de Pionniers a été établi dans les années 1930 pour aider lever la jeune génération dans l'esprit d'idées Communistes.

C'était le premier pas vers le devenir d'un Jeune homme Communiste loyal et plus tard dans la vie un membre de Parti communiste.

Le mouvement a presque disparu à la suite de l'écroulement Soviétique, mais récemment beaucoup d'enfants ont joint(rejoint) le mouvement.

Le général Gennady a personnellement lié les écharpes rouges autour de leurs cous.

Le général Gennady a dit: "notre partie (parti) offre un bon idéal - pour aimer le pays, le travail honnêtement et l'étude bien et les jeunes gens répondent bien à nos propositions."

*Il est toute la partie de la mission du Général de reconstituer (rétablir) des valeurs Soviétiques traditionnelles aux enfants et avec bon espoir qu' ils resteront loin des drogues (médicaments) et de l'influence du mal.


Une Nouvelle Génération de Révolutionnaires

Ossétie du Nord, Russie

Plus les capitalistes attaquent les vies et des droits du prolétariat, plus rapidement augmentent les protestations des masses opprimées et leur volonté pour lutter pour leurs droits. Dans le mouvement anti-capitaliste de La Russie un tournant décisif a eu lieu.

Il y a quelques années le mouvement "communiste" russe étai essentiellement représenté par les secteurs divers du révisionniste PCUS échu, qui représentait les intérêts bourgeois et petits bourgeois ( Les partisans de Zyuganov [chef du révisionniste CPRF – note du traducteur]) de l'un ou l'autre groupe social de la société.

Le mot "Communiste," comme employé par le public russe contemporain, est en réalité associé au citoyen senior retraité, qui se montre dans quelques réunions publiques, piquets de grève ou autres réunions et condamnent avec émotion l'impudence excessive et avidité de la classe dirigeante, les parasites dirigeants. C'est un signe d'un nostalgique souvenir des temps passés de la décomposition philistin de l'ère de la domination du révisionnisme de Khrushchev et de l'impérialisme social Soviétique.

Très souvent spéculant sur le passé héroïque du Peuple soviétique dans le temps de la dictature du Prolétariat. Cependant, ce sont précisément ces"communistes" qui ont trahi la Révolution et le Socialisme, les buts des Bolcheviks et le Prolétariat révolutionnaire, la bannière de leur camarades péris, qui ont aussi trahi l'héroïque passé des temps de la Grande Guerre Patriotique.

A la place de cette philosophie déviante, dégradée et politiquement désorienté par le révisionnisme de Khrushchev-Brezhnev une nouvelle génération de lutteurs pour le socialisme a surgit.

Actuellement, un mouvement révolutionnaire dans La Russie grandit intensivement et constamment. Une nouvelle jeunesse révolutionnaire mènera inévitablement toutes les sections des masses opprimées. Cependant, ce processus ne se fera pas spontanément. Les forces marxistes-léninistes dans la jeunesse révolutionnaire grandiront et seront renforcées dans la lutte intense avec la classe ennemie et avec les provocateurs politique divers dans les rangs des révolutionnaires. Déjà dans le temps présent une jeunesse orientée révolutionnairement s'est consacrée à changer notre société radicalement pour une meilleure, c'est-à-dire libérer le monde du Capitalisme.

Le Komsomol d'Ossétie a été organisé il y a quelques années, et aujourd'hui représente déjà une force politique réelle, tout en continuant à se développer et grandir.

Au centre de l'activité du Komsomol de l'Ossétie il y a les questions idéologiques. Les membres du Komsomol sont de jeunes communistes, mais un communiste se distingue d'un lutteur ordinaire, tout d'abord en étant capable de résoudre des problèmes dans des situations compliquées posées par la vie réelle en s'orientant sur le point de vue de classe du prolétaire et n'acceptant pas comme vérité n'importe quel mensonge injustifié de la propagande bourgeoise. En vue d'éviter des erreurs, il est important d'étudier l'essentiel de la théorie Marxiste, d'être ensemble en pratique avec les masses opprimées et immédiatement, être conscient des circonstances dictées par la vie réelle. Un jeune communiste doit être capable d'unir la théorie avec la pratique concrète. Un communiste doit être capable d'expliquer clairement aux masses opprimées l'essence de la réalité sociale, les méthodes et les moyens de lutte à un niveau tactique et stratégique.

Une autre direction de l'activité du Komsomol d'Ossétie est la préparation militaire-sportive. Les membres du Komsomol comprennent très bien que le changement de la société pour une meilleure est possible seulement par le chemin dicté par la lutte révolutionnaire pratique, non pas par des moyens électoraux. Donc, les membres du Komsomol d'Ossétie prêtent une attention particulière au sport et à la préparation militaire. En été ils participent à des camps militaires-sportifs, ils étudient l'ABCs de la préparation militaire, c'est-à-dire ils se préparent physiquement pour une lutte pratique sérieuse. Sont inclus dans le programme de la colonie de vacances des randonnées, des Sprints de marches, des leçons de tir, de sauts en parachute et beaucoup d'autres activités.

Le cercle d'activités et les soucis des jeunes révolutionnaires sont variés comme la vie d'honnête personne qui ont pris conscience de leur responsabilité pour la vie de toute l'humanité. Particulièrement le les membres du Komsomol organisent des équipes d'agitation, basées sur des activités révolutionnaires-patriotiques d'art.

La raison de base pourquoi le jeune homme joint le Komsomol ce sont ses intentions: lutter pour une meilleure vie pour tous les opprimés et dans leur organisation ils apprennent à lutter.

Essentiellement, l'organisation Komsomol consiste en enfants d'ouvriers et de paysans. Beaucoup d'entre eux maintenant travaillent dans des usines ou dans les villages avant qu'ils ne commencent leurs activités politiques.

Donc, ils savent à propos de l'exploitation de classe, non par des histoires mais par l'expérience pratique. Cependant, l a base fondamentale du Komsomol consiste en étudiants qui étudient dans des écoles primaires, PTUs (centres d'étude productive pour des ouvriers), écoles techniques et institutions des hautes études.

Les membres du Komsomol comprennent l'importance de l'étude, parce que dans l'avenir ils devront faire non seulement une Révolution, mais aussi construire le Communisme. Par conséquent, leur connaissance sera employée dans l'avenir.

Ce qui distingue essentiellement les membres du Komsomol est leur optimisme. La confiance de la jeunesse révolutionnaire dans une révolution future victorieuse et la consolidation d'un nouveau système social dans le pays du Socialisme grandit jour après jour.

Ce système liquidera les problèmes élémentaires de la vie quotidienne qui concernent tellement le prolétariat, cela créera les conditions pour une existence convenable, pour le développement harmonieux de chaque individu et de la société dans son ensemble. La jeunesse d'aujourd'hui vivra cet avenir et donc, le cœur des combattants pour le socialisme doit consister principalement de jeunes et d'une nouvelle génération de révolutionnaires.

Vladimir Gabanov
Ossétie de Nord, Russie
Publié dans Proletarskaya Gazeta, No 14

Fermez la page pour retourner.