Russie: la jeunesse de gauche manifeste contre Poutine

MOSCOU - Plus d’un millier de jeunes ont manifeste à Moscou aux cris de "Ré-vo-lu-tion! Ré-vo-lu-tion!", à l’appel des forces de gauche. Ils vilipendaient le capitalisme et appelaient au départ du président Vladimir Poutine.

La place Slavianskaïa (centre ville) où devait se terminer la marche dans l’après-midi et se tenir un meeting, était

en milieu de journée sous la surveillance d’importantes forces de police.

Le mouvement des jeunes du Parti communiste, celui des nationalistes de gauche Rodina (La Patrie), ainsi que le mouvement d’extrême gauche AKM (Avant-Garde des jeunesses communistes) avaient appelé à manifester samedi.

Ils avaient organisé le rassemblement sous les slogans "Notre Patrie c’est l’URSS", "Mort au capitalisme", "Prison pour les oligarques", ou encore "Le fascisme ne passera pas" et "Brise le système, Sauve la Russie !".

Portant des drapeaux rouges, frappés du sigle noir AKM, ou de la faucille dorée des communistes, les jeunes ont défilé en ordre, en criant "la Russie sans Poutine, Poutine ennemi du peuple", appuyés par quelques dizaines de retraités vilipendant eux aussi le pouvoir.

Les manifestants distribuaient des tracts soulignant que "les citoyens russes" exigeaient du président "l’adoption d’une loi garantissant un salaire minimal au moins égal au minimum vital, la limitation des prix pour les produits de première nécessité (...), le développement de la science et de l’industrie nationale, (le maintien de) la gratuité de la santé publique et de l’enseignement".

SDA-ATS

Fermez la page pour retourner.