Bilan de l'évolution des rivalités inter-impérialistes en 2008

(25/02/2009)

Selon les statistiques publiées en février 2009, la production mondiale d'acier s'est relevée de 3,7 millions de tonnes en janvier 2009 par rapport au mois précédent. Cependant, ce relèvement s'est uniquement produit sous l'impulsion de la hausse de la production chinoise qui a elle aussi augmenté de 3,7 millions de tonnes ! En janvier 2009, la Chine a ainsi produit 48,4 % de l'acier mondial.

La production mondiale concernant les autres pays durant la même période a globalement stagné, avec cependant certains pays comme le Japon qui ont vu leur production continuer de s'effondrer. D'autres, comme l'Allemagne, ont vu leur production se relever légèrement, mais dans des proportions très inférieures à celles de la Chine. Ces variations sont le produit des situations respectives dans lesquels se trouvent les pays impérialistes.

La bourgeoisie de certains pays, comme la Chine (et dans une moindre mesure l'Allemagne), dispose encore de confortables réserves issues de son excédent commercial des années passées lui permettant d'adopter des mesures keynésiennes sans en faire retomber le coût immédiatement sur les masses exploitées au moyen de mesures comme l'augmentation des impôts directs et indirects ainsi que la compression du budget alloué à l'éducation et à la santé, mesures qui ont pour effet de restreindre la consommation des masses exploitées et donc par conséquent d'aggraver la crise des débouchés.

Alors que le plan d'Obama de 787 milliards de dollars sent le souffre (comment l'impérialisme américain dont la dette atteint des niveaux abyssaux pourra-t-il jouer au keynésianisme sans courir à la banqueroute ?), les premières mesures adoptées par l'impérialisme chinois, elles, ont déjà commencé à porter leurs fruits ! Au mois de novembre 2008, l'impérialisme chinois avait annoncé un plan de relance en deux ans (jusqu'en 2010) d'un montant de 4000 milliards de yuans (soit environ 460 milliards d'euros) destiné à compenser la baisse de la demande internationale en biens manufacturés chinois. Ce plan keynésien d'envergure visant à stimuler la demande intérieure prévoit d'accorder des prêts aux petites et moyennes entreprises, d'investir dans les réseaux de transports, la construction, les infrastructures rurales, l'innovation technique, etc. Avec un excédent commercial d'environ 230 milliards d'euros en 2008, en hausse de plus de 10 % par rapport à 2007, l'impérialisme chinois en a les moyens. En 2008, la Chine a détrôné son concurrent allemand et est devenue le premier exportateur mondial.

La crise actuelle, loin de rassembler les concurrents impérialistes, exacerbe au contraire leurs rivalités. Ainsi, le patron de Volkswagen a déclaré que le plan de sauvetage de 6 milliards d'euros élaboré par l'impérialisme français pour venir au secours de son secteur automobile était une mesure protectionniste semblable à la Politique Agricole Commune qui ne profiterait en définitive «ni aux salariés, ni aux entreprises, ni aux consommateurs». (Reuters, 04/02/2009)

Confronté à la baisse de son excédent commercial en 2008 (178 milliards d'euros, soit une baisse de près de 9 % par rapport à 2007), l'impérialisme allemand ne peut que voir d'un mauvais œil ses concurrents choisir de violer délibérément les lois du libre-échange...

Pour l'impérialisme japonais, la situation est encore plus catastrophique : le Japon a vu son excédent commercial s'effondrer en 2008 : à 17 milliards d'euros, il a baissé de plus de 80 % par rapport à 2007 !

L'impérialisme français, lui, a connu en 2008 le pire déficit commercial de son histoire. Se montant à plus de 55 milliards d'euros, il a augmenté de plus de 37 % par rapport à son précédent record de 2007. Le nombre de chômeurs à lui aussi fait un bond en 2008, augmentant de 15 % en un an. Et l'année 2009 ne s'annonce pas meilleure : pour le seul mois de janvier, ce sont plus de 90 000 nouveaux chômeurs qui ont été recensés, un record. (Le Monde, 25/02/2009)

Pour l'ensemble des 27 pays de la zone Euro, le déficit commercial de l'année 2008 a augmenté de plus de 25 % par rapport à 2007, pour se monter à 241 milliards d'euros...

Si l'impérialisme américain, lui, a vu son déficit commercial se réduire en 2008 (pour se monter à 540 milliards d'euros 'seulement') du fait de la modification du rapport de forces en sa faveur vis-à-vis d'autres pays impérialistes occidentaux (la crise économique ayant frappé les USA avec plus de force a rendu la main d'œuvre américaine plus compétitive), son déficit commercial vis-à-vis de la Chine n'en a pourtant pas moins continué de se creuser pour atteindre 212 milliards d'euros !

L'analyse des chiffres de la production d'acier illustre ces grandes tendances.

Tandis qu'en janvier 2009 la production d'acier de la Chine était remontée à un niveau proche du niveau moyen des trois premiers trimestres de l'année 2008, celle de ses principaux concurrents accusait une baisse de 40 à 50 %.

La Chine est le seul pays impérialiste à avoir accru sa production aussi bien de manière relative que de manière absolue, un fait révélateur du nouveau rapport de forces inter-impérialiste en cours de constitution !

Fermez la page pour retourner.